AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 12/10/2014
≈ MESSAGES : 126
≈ COMPTES : Arthur l'humain niais.
≈ TES POINTS : 273
≈ AVATAR : Ryan Reynolds
≈ CRÉDITS : National Anthem (vava) me (gif)
MessageSujet: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Lun 13 Oct - 18:14

Le week end venait tout juste de commencer pour Dane, l'avantage du taff de prof c'était quand même les horaires assez cool. En effet, il n'avait pas cours le vendredi après deux heures, enfin là, il s'agissait des cours de rattrapages, du coup, tout le reste de l'après-midi était pour lui. Parfois il restait au lycée pour corriger les copies sur place et être là si les élèves avaient des questions à lui poser au sujet de ses cours, mais pas aujourd'hui. Il devait rentrer chez lui pour accueillir Swann De Grives, le fils de l'homme qui l'avait formé au travail de chasseur. La dernière fois qu'il avait vu ce garçon il avait huit ans, autrement dit, ça datait. À l'époque, Dane venait de perdre son fils, c'était assez troublant d'avoir passé deux ans dans cette famille avec des enfants aussi jeunes. Et puis, il plaignait les enfants étant donné le caractère du père... Enfin, ça ne le regardait pas sa façon de s'occuper de ses gosses... Il n'aurait surement pas été un bon père lui, il aurait été papa poule sur-protecteur, bref, le genre qui soûle ses mômes parce qu'ils ont oublié de mettre le bonnet en hiver et leur casquette en été. Déjà, vu comment il avait avec sa frangines alors qu'elle était adulte, imaginez le avec des enfants. Il ne prit pas la peine de se changer en rentant, il avait gardé son look simple et confortable (jean chemise), pas la peine de se mettre sur son trente-et-un pour accueil un ado quand même. D'ailleurs, le fait que ce soit un ado le mettait assez mal à l'aise, il ne savait pas trop s'occuper de ces bêtes-là, sorti du contexte scolaire en tout cas.

Quoi qu'il en soit, il ne savait pas trop s'il devait aller le chercher à un quelconque arrêt de bus ou si on le déposait chez lui... Il savait juste que Swann arriverait dans l'après-midi, c'était assez vague comme explication. Enfin bon, Dane avait préparé la chambre d'amis... chambre qui, à la base, aurait dû être celle de son fils, il en avait fait son deuil, mais c'était toujours difficile pour lui de rentrer dans cette pièce. Même si elle ne ressemblait plus du tout à la chambre de bébé qu'ils avaient commencé à préparer, Lisa et lui, les souvenirs avaient tendance à refaire surface lorsqu'il était dans cet endroit. Parfois, il aurait aimé être amnésique... Enfin passons, maintenant, c'était une chambre simple, avec un lit adulte, une armoire, un bureau et des meubles de chevet de part et d'autre du lit... bref, idéal pour accueillir du monde. Dane aurait pu déménager, changer de maison après le départ de Lisa, mais il n'en avait pas eu la force. Il fut sorti de ses pensées en entendant la sonnette de la porte d'entrée. Il supposa que ça devait être Swann et descendit l'escalier pour aller ouvrir. Il fronça les sourcils en voyant que c'était une jeune qui lui faisait face, sur le palier. Pourtant, il remarqua les valises... c'était quoi l'embrouille ? « Hum... vous êtes Swann De Grives ? » Il avait du mal à prononcer ce nom de famille qui sonnait terriblement français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 04/10/2014
≈ MESSAGES : 127
≈ TES POINTS : 591
≈ AVATAR : Stav Strashko
≈ CRÉDITS : Cedrick (avatar) & Tumblr.(Gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Lun 20 Oct - 18:22

Cela faisait presque deux jours que Swann avait quitté le domicile familial. Ou plutôt qu'on lui avait fait quitté le domicile familial en lui laissant juste sa moto pour l'éloigner au maximum de sa mère et de sa sœur. Ce « on » désignait bien sûr son père. Il n'arrivait pas à ressentir autre chose qu'une sourde colère et sans doute de la tristesse. Il se sentait trahi et abandonné. Au début du trajet, il n'avait pas pu s'empêcher de pleurer. Pendant des heures. Qu'est-ce qu'il allait devenir ? Il ne connaissait même pas l'homme chez qui on l'envoyait ! C'était un ami de son père, alors, il devait partager avec lui certaines de ses idées. Peut-être que ce serait pire chez cet homme que chez son père. Et puis, il ne verrait plus Zoey. C'était ça le pire, perdre sa sœur et seule réelle amie. Il allait être tellement seul. Il était déjà tellement seul au fond de ce bus inconfortable, ses genoux tapant contre le siège de devant à chaque ralentissement. Son père voulait lui faire vivre l'Enfer, et il s'y prenait plutôt bien. Il s'arrêta dormir dans un sordide hôtel, incapable de conduire plus longtemps. Il rumina de longues heures avant de s'endormir. Le blond essuya quelques remarques déplacées d'un routier un peu trop entreprenant, mais étrangement celui-ci se calma quand sa jolie petite proie lui pointa son opinel sous la gorge. Ses entraînements avaient quelques très légers avantages finalement...

Et finalement, il arriva à Beacon Hills. Et c'était vraiment déprimant comme endroit. Pire que ce qu'il avait imaginé. Il fit le tour de la ville en moto. Il hésitait à prendre la route pour n'importe quelle autre destination. De toutes façons, tout serait mieux qu'ici non ? Seulement, il n'avait pas une fortune, et il ne tiendrait pas deux jours à la rue. Il était obligé de suivre encore une fois les volontés de son père, même si celui-ci l'avait probablement déshérité le matin même... Il finit par sortir le papier que lui avait remis sa mère avec le nom et l'adresse de son tuteur provisoire. Dane Fawley. Il se souvenait de l'avoir vu plus jeune, mais son souvenir était vague. A ce moment-là, il était encore un gamin comme les autres, ou presque. Il en était à la phase « simple » de son entraînement, la théorie ne lui avait jamais posé de problèmes, tout c'était compliqué après. Il eut un soupir en regardant le plan de la ville. Il n'était pas très loin de son « futur domicile »... Future prison était sûrement un terme plus adapté. Il remonta sur sa moto et en quelques minutes, il fut à l'adresse. Il observa la maison, et gara sa moto dans l'allée. Il attrapa son sac de voyage à l'intérieur de sa petite soute, et s'avança vers la porte. Il sonna finalement, avec méfiance. Un homme finit par ouvrir et le toiser avec surprise. C'était sans doute sa tenue qui paraissait inadaptée, pourtant sa robe noire, longue lui allait comme un gant, par dessus son pantalon en cuir et en dessous de son blouson tous deux adaptés à la moto.

« Bonjour... Oui. Mon père a dû vous prévenir que je devais arriver... Je ne vous dérange pas trop au moins ? Je peux repasser un peu plus tard si ça vous arrange... »dit-il d'un ton assez neutre.

Pourtant, il était visible qu'il était fatigué nerveusement et physiquement par son trajet. Lorsque l'homme se poussa de la porte, il ne se fit pas prier, et reprenant son sac, il entra silencieusement. Son regard sombre se porta sur la décoration, rien de très exubérant, plutôt classique et sobre. Il reposa sa valise, observant l'homme un peu curieux. Il eut un léger soupir, il ne savait vraiment pas ce qu'il foutait là. Il se sentait encore plus comme un parasite. Sa dignité était bien amochée pour le coup.

« Qu'est-ce que vous a dit mon père exactement ? Vous devez en savoir plus que moi... Sur ma situation actuelle et future. »demanda-t-il en feignant le détachement, mais sa voix tremblait légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 12/10/2014
≈ MESSAGES : 126
≈ COMPTES : Arthur l'humain niais.
≈ TES POINTS : 273
≈ AVATAR : Ryan Reynolds
≈ CRÉDITS : National Anthem (vava) me (gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Lun 20 Oct - 19:31

Il observa un instant le garçon. Le message de De Grives père disait qu'il s'était disputé avec son fils et qu'il pouvait avoir une mauvaise influence sur ses sœurs... il se demandait s'il faisait référence à ce look de motard que le blond arborait. Dane s'écarta de la porte lorsqu'il lui demanda s'il le dérangeait. Ce n'était pas le cas puisqu'il l'attendait. Le dénommé Swann entra finalement, en refermant la porte derrière lui. Il se tourna vers l'adolescent en entendant sa question. Dane pouvait entendre l'inquiétude du garçon dans sa voix, en même temps, ce n'était pas étonnant, il avait été propulsé à la cambrousse, à l'autre bout du pays, chez un mec qu'il ne connaissait pas. Le professeur d'histoire pouvait aisément comprendre qu'il y avait de quoi être chamboulé. Quoi qu'il en soit, il haussa les épaules et lui adressa un léger sourire.

« Je sais juste que ton père et toi vous vous êtes disputé et que je dois finir ton entrainement. » Lâcha-t-il sur un ton un peu désolé. Il arqua un sourcil sur cette fin de phrase. Il n'avait jamais entraîné personne lui, ça risquait d'être compliqué voir problématique. « Enfin, je pense pas être aussi doué que ton père à ce niveau-là... » Il aurait bien continué en disant que celui-ci allait probablement être déçu et qu'il ne comprenait pas il le confiait à lui, mais bon, il n'allait pas se discréditer d'entrée de jeu. Pour le moment, il préférait changer de sujet, même s'il n'était pas parent, il avait l'habitude des ados et même s'ils n'étaient pas toujours facile à comprendre, il savait quand même reconnaître lorsqu'ils étaient fatigués ou sur les nerfs. Il jeta donc un regard vers les bagages du blond avant de reprendre la parole sur un ton qui se voulait un peu plus chaleureux cette fois.

« La chambre d'ami est à l'étage, je peux t'aider à monter tes affaires si tu veux. » Visiblement, Swann n'avait pas besoin de son aide... Bon. Dane commença donc à monter les escaliers tout en reprenant la parole. « Ensuite, hum, si tu as faim je pourrais commander une pizza ou autre chose. Je suis pas très doué en cuisine... du coup c'est préférable pour ta santé que je fasse venir de la bouffe saine. » Plaisanta-t-il gentiment. Enfin, il n'exagérait qu'à peine en disant ça, ceci dit. Il était vraiment le pire cuisinier du monde. Il s'arrêta devant la chambre d'ami et l'ouvrit avant de reculer pour laisser le garçon entrer. Lui se contenta de rester sur le palier, honnêtement, il n'y rentrait que lorsqu'il y était obligé. « Euh... Fait comme chez toi du coup. » Bon sang, il était mal à l'aise, la honte... Lui qui voyait des ados à longueur de journée ne savait même pas comment s'y prendre avec ce gosse-là... bon, il fallait reconnaître qu'aucun de ses élèves n'avaient jamais emménagé chez lui. Forcement, c'était assez délicat comme situation pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 04/10/2014
≈ MESSAGES : 127
≈ TES POINTS : 591
≈ AVATAR : Stav Strashko
≈ CRÉDITS : Cedrick (avatar) & Tumblr.(Gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Lun 20 Oct - 20:20

C'était étrange. Cet homme, en face de lui ne semblait pas partager de traits communs avec son père. Du moins en apparence, il ne se dégageait pas de lui cette froide autorité, cette rigidité, cette obsession du combat, non, l'homme qui se tenait là paraissait normal. Assez désespérément normal en fait. C'était presque trop beau pour être vrai. Pour Swann, c'était même carrément louche. Son père ne l'aurait jamais confié à quelqu'un de normal, encore moins quelqu'un de gentil. C'était sans doute une tactique, un moyen pour l'amadouer pour ensuite mieux le mettre à terre. Même cette modestie, c'était trop. Si son père l'avait envoyé ici, il avait ses raisons. Il y avait forcément une idée dans l'esprit dément de son paternel. Il ne répondit rien à la déclaration sur les entraînements soi-disant meilleurs de son géniteur. Il se contenta d’acquiescer. Il ne savait vraiment pas plus de choses ? Cela ne ressemblait vraiment pas à son père. Cela semblait trop brouillon. Ou alors, c'était l'urgence qui lui avait fait prendre ses décisions hâtivement et avec si peu de réflexion ? Avait-il commis une faute si grave en refusant son rôle ?

« Non, je peux les porter seul. Ce n'est pas la peine. »répondit-il presque trop vite quand l'homme lui proposa de l'aide.

Pourquoi réagissait-il si violemment à une simple proposition d'aide ? Oh, parce qu'il craignait que ce soit un fichu test. Son père avait toujours eu un don pour ce genre de proposition aux abords inoffensif et qui finalement se retournaient contre lui. On ne peut compter que sur soi-même face à l'adversité, s'endurcir est la sécurité de ne pas avoir à compter uniquement sur ses alliés. Alors, même s'il était fatigué et que les muscles de ses bras commençaient à être sérieusement engourdis par le poids de son sac, il préférait grimper ces escaliers seul, sans aucune aide qu'on pourrait ensuite lui reprocher. Il écoutait l'homme tout en se concentrant pour que ses doigts ne laissent pas échapper son sac, ou que sa fatigue ne lui fasse pas rater une marche. L'homme ne savait pas cuisiner ? Il avait de la chance alors, c'était l'un de ses rares talents dans les tâches ménagères que la cuisine.

« Si vous voulez, je peux aussi cuisiner... Je suis pas encore un chef étoilé, mais si votre frigo n'est pas complètement vide, je pourrai sans doute faire quelque chose. Je ferai des courses demain si vous voulez, comme ça, vous n'aurez pas à vous soucier des repas. C'est le moins que je puisse faire. » répondit-il d'une voix neutre.

Quand l'homme lui désigna sa chambre, il entra sans vraiment hésiter. Il était surtout pressé de déposer ses sacs. Son corps commençait à un peu trop fatiguer, il ne voulait pas tomber dans les pommes ou quelque chose dans ce genre. Il n'avait pas beaucoup mangé ces deux derniers jours alors il devait faire attention à ce qu'il faisait. Il regarda l'homme qui ne semblait vraiment pas à l'aise. Peut-être était-il sincère depuis le début. Mais Swann ne pouvait pas faire confiance à un inconnu, encore moins à un ami de son père. Il lui rendit un léger sourire.

« Merci, mais ce ne sera jamais chez moi ici. Je n'abuserai pas de votre hospitalité. Je sais que les règles de l'Ordre vous obligent en quelque sorte à me venir en aide, mais mon père abuse de vous. Et sachez que ses entraînements ont beaux être peut-être les meilleurs du monde, je serai toujours son pire élève. Je ne sais pas ce qu'il espère de vous, mais je tiens à vous prévenir de ma médiocrité. Je ne suis pas fait pour tout cela. Si mon père m'a envoyé ici, c'est parce qu'il ne me considère pas capable de porter son nom ou d'honorer l'honneur de la famille. Vous n'êtes pas désigné pour m'entraîner, mais pour justifier mon exil. »

Il s'aperçut de la rudesse de son propos seulement après l'avoir achevé. Il se mordit la lèvre. Lui aussi était gêné à présent. Il repoussa ses cheveux d'un geste las, laissant visible aux yeux du chasseur le tatouage de son poignet gauche sans y faire attention. La marque de l'ennemi aurait dit son père. Pour lui, c'était juste des jours de travail pour styliser un loup. Et au final, c'était ce qui avait mis le feu aux poudres. C'était tellement idiot.

« Je peux peut-être vous aider à quelque chose avant de déballer mes affaires ? »demanda-t-il finalement pour se rattraper de son manque de tact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 12/10/2014
≈ MESSAGES : 126
≈ COMPTES : Arthur l'humain niais.
≈ TES POINTS : 273
≈ AVATAR : Ryan Reynolds
≈ CRÉDITS : National Anthem (vava) me (gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Mar 21 Oct - 10:17

Alors comme ça, il savait cuisiner, ce n'était pas une mauvaise nouvelle, à ce niveau-là, Dane était presque content d'héberger quelqu'un doué en cuisine... Depuis que Lisa était parti, il n'avait pas vraiment mangé de plat fait maison, hormis lorsqu'il était invité chez des amis ou chez ses frangines. Mais ce n'était pas pareil que d'avoir quelqu'un au fourneau à la maison qui préparait le repas pour lui. Et du coup, non il n'avait rien dans son frigo, enfin si, du lait, de sauce ketchup et des jus de fruit... pas d'ingrédients pour préparer un plat. Enfin bref, la suite des paroles du blond fut assez rude. Il ne prétendait pas que ce serait mieux que chez lui ici, il essayait juste d'être un bon hôte en lui disant de faire comme chez lui. Il croisa les bras et arqua un sourcil lorsque Swann lui annonça que son père abusait de lui. Franchement, ça Dane s'en fichait, grâce à l'homme en question, il était capable de se défendre face à un loup-garou alors ça lui allait, il pouvait bien lui rendre un service en retour, c'était la moindre des choses. La suite, concernant la médiocrité du blond, ne le concernait pas, il n'était pas là pour le juger et puis il savait bien que c'était un truc d'ado de se dévaloriser. Combien d'élève il avait dû rassurer parce qu'ils se pensaient incapables de retenir des dates ou parce qu'ils doutaient de pouvoir faire des études... Bien sûr, les résultats demandent un minimum d'efforts, mais ce n'était pas en étant persuadé qu'on n'y arriverait pas que ça allait marcher. Enfin bon, il ne pouvait pas vraiment parler sans le connaitre... Concernant son exile, il se demanda si ce n'était pas un peu exagéré, mais encore une fois, il était mal placé pour juger, il n'avait passé qu'un an aux côtés du père de Swann.

Quoi qu'il en soit, Dane préféra ne pas répondre à tout ça et même, zappé cette partie de la discussion. C'était trop gênant. Le blond lui demanda s'il pouvait se rendre utile avant de défaire ses valises, au moins s'était visiblement un ado bien élevé. Enfin bon, après le voyage qu'il avait dû faire, Dane n'allait rien lui demander. Il était probable que s'il avait eu son fils, il aurait été du genre papa poule, son gosse aurait sans doute été pourri gâté et serait devenu le roi de la maison... Quoi que Dane était quand même autoritaire, mais aurait-il était capable de faire preuve de fermeté avec l'être le plus important à ses yeux ? Question inutile, il ne saurait jamais puisqu'il n'aurait jamais d'enfant. « Hum. Non, t'inquiète. Si tu veux prendre une douche ou un bain, la salle de bain est au bout du couloir.» Il marqua une pause et reprit la parole en se souvenant de la question de la bouffe. Il fallait bien le nourrir ce gosse. « Du coup j'ai pas de quoi cuisiner. Y a du congelé et des conserves au pire, mais une pizza sera surement moins... déprimant ? » Il était habitué aux conserves et aux plats de super marché, depuis que sa femme l'avait quitté donc ça faisait longtemps... Trop longtemps pour lui et pourtant, il n'arrivait pas à passer à autre chose. Il ne pouvait (et ne voulait pas) faire taire les sentiments qu'il avait pour Lisa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 04/10/2014
≈ MESSAGES : 127
≈ TES POINTS : 591
≈ AVATAR : Stav Strashko
≈ CRÉDITS : Cedrick (avatar) & Tumblr.(Gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Mar 21 Oct - 18:05

Swann ne sut dire s'il était ou non préférable que l'homme ne réponde rien à propos de ses déclarations. Il ne savait pas si c'était une façon d'éviter le sujet, ou juste qu'il était déjà au courant de tout cela. Dans tous les cas, la situation était bizarre. Il ne fut pas mécontent que l'homme ne lui impose rien. Il n'avait pas vraiment envie de partir à la chasse, ou de faire le ménage dans la maison à son arrivée. En fait, il espérait juste un peu de solitude. Cet homme ne serait jamais un membre de sa famille, ni un ami, ni quoi que ce soit dans ce genre, c'était simplement un chasseur qui devait faire de lui ce qu'il n'était pas. Dans le fond, c'était simplement une relation professionnelle. Ce qui était très étrange. Débarquer chez un collègue, ou plutôt un professeur dans leur cas, c'était encore plus déplacé. Enfin, il n'allait pas vivre seul avec cet homme, il avait eu le temps d'apercevoir une femme sur les photographies en bas. Au moins, il n'était pas seul avec un homme inconnu, il avait plus de facilités à faire confiance aux femmes, elles le rassuraient.

« D'accord... Une douche ne me fera sans doute pas de mal. »répondit-il avec un léger sourire. « Et pizza, ce sera très bien, ne vous en faites pas pour ça. »

Swann se tourna vers son sac, le posant au sol pour en sortir des vêtements propres. Une robe colorée, une des préférées de sa sœur. Il ne pensait pas qu'elle la lui donnerait. Il eut un sourire triste en constatant cela. Quand il se releva, il constata que l'homme était parti. Ce n'était pas plus mal. Il avait besoin d'être un peu seul. Il fouilla son plus petit sac et attrapa son téléphone, il envoya un message à sa sœur puis un à sa mère. Il se mordit les lèvres pour ne pas se remettre à pleurer en faisant cela. Il prit ses affaires et se dirigea vers la salle de bain. Il se déshabilla avec empressement, il en avait marre d'être plein de sueur, il avait envie de sentir bon, d'être propre. Il resta de longues minutes sous le jet d'eau brûlant. Pour décontracter ses muscles, c'était la chaleur qui était nécessaire. L'eau glissait sur son visage, effaçant aussi vite qu'elles apparaissaient les larmes sur son visage. Ici, il pouvait pleurer, cela ne se verrait pas. Dès qu'il ferma les robinets d'eau, les larmes se stoppèrent elle aussi. Il fouilla les placards et trouva rapidement une serviette propre. Il se sécha rapidement et enfila la robe bleutée aux motifs chaleureux. Il se regarda dans la glace. Il n'avait pas encore remarqué les bleus dans son dos. Il les découvrit avec amertume. Il ne ferrait aucun effort pour les dissimuler. Son père était un salopard, si son ami n'était pas au courant, c'était qu'il fermait les yeux. Ce n'était deux ou trois bleus qui allait lui faire prendre conscience du monstre qu'était en réalité M. De Grives, l'honorable chasseur. Il attacha ses cheveux mouillés en une unique tresse un peu lâche. Il ramena ses affaires sales dans la chambre, étendit sa serviette humide à la fenêtre. Puis il descendit l'escalier, il chercha l'homme du regard au travers des pièces, puis le trouva finalement sur le canapé. Il s'avança silencieusement. Finalement, il s'adossa contre le cuir, s'asseyant sur l’accoudoir.

« Votre femme est au courant de ma venue ? J'espère que cela ne vous posera pas de problème... Enfin, peut-être qu'elle est chasseuse elle aussi ? Je ne me souviens plus très bien... Je n'étais même pas sûr de vous reconnaître en vous voyant. » Il marqua une légère pause. « Cela fait longtemps que je ne vous avais pas vu... Enfin, on ne s'est jamais vraiment connus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 12/10/2014
≈ MESSAGES : 126
≈ COMPTES : Arthur l'humain niais.
≈ TES POINTS : 273
≈ AVATAR : Ryan Reynolds
≈ CRÉDITS : National Anthem (vava) me (gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Mer 22 Oct - 14:59

Au moins, la pizza ne semblait pas trop déranger le blond, Dane commanda donc une pizza simple depuis sa tablette, il ne savait pas ce qu'aimait son invité, alors il opta pour une recette banale. Une fois qu'il eut vidé et ranger ce qu'il y avait dans le lave vaisselle, il mit la table pour le repas et alla s'installer dans le canapé en attendant le livreur de pizza. Il surfait sur sa tablette, cet outil était vraiment une révolution : moins encombrant qu'un pc portable, plus pratique qu'un téléphone portable, c'était idéal pour les moments de détente. Il était content de ne pas être de ses vieux qui n'arrivaient pas à suivre la technologie, lui, le mordu d'High Tech avait besoin de suivre l'actualité pour ne pas loupé les dernières applications à la mode. Autant dire que les Candy Crush, Hay day et autre bubble witch étaient déjà installés sur son iphone ou sur la tablette.

Enfin bref, Dane tourna la tête vers l'adolescent en le voyant revenir. C'était définitivement bizarre qu'un garçon porte des robes, enfin dans une grande ville ce n'était pas choquant, ça passait inaperçu. Il avait appris à s'en ficher en vivant pendant cinq ans à Portland, du coup il ne jugeait pas, mais il était probable que le garçon ait des ennuis à Beacon Hills en s'habillant de la sorte. Il lui aurait bien fait la remarque, mais Swann prit la parole avant pour lui parler de sa femme. Dane détourna le regard, c'est vrai qu'il n'avait jamais eu le courage de retirer les photos d'elle, d'eux deux. C'était surement en partie pour ça qu'il n'arrivait pas à l'oublier, parce qu'il la voyait toujours... Elle était tellement parfaite à ses yeux, pourquoi jurer fidélité à une autre ? C'était définitivement impossible pour lui de tourner la page, si bien qu'il portait toujours son alliance. C'était elle qui avait choisi le divorce, lui n'avait jamais souhaité ça. Du coup, sentimentalement, il appartenait toujours à Lisa.

« Hum non ma femme n'est pas au courant. Nous sommes divorcé. » Il tripota machinalement l'alliance qu'il portait à son doigt. La retirer aurait été comme s'avouer vaincu en amour, il ne pouvait pas. Il préféra se concentrer sur les autres paroles du blond. « En effet, tu n'étais pas plus haut que trois pommes... tu devais avoir huit ans quand je suis venu... ça ne me rajeunie pas d'ailleurs. » Plaisanta-t-il pour détendre l'atmosphère. La sonnette retentit, c'était forcément le livreur. Dane alla ouvrir la porte, il connaissait bien le jeune homme qui lui apportait la pizza, il l'avait eu comme élève, il en profita donc pour prendre de ses nouvelles tout en payant. Ceci fait, il revint et se rendit dans la cuisine. « J'ai mis la table, mais tu préfères peut-être manger devant la télé. Perso je m'en fiche... je ne crois pas qu'il y ait des programmes vraiment intéressants à cette heure-ci par contre. » Il haussa un sourcil, lorsqu'il allumait la télévision, c'était pour avoir un bruit de fond en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 04/10/2014
≈ MESSAGES : 127
≈ TES POINTS : 591
≈ AVATAR : Stav Strashko
≈ CRÉDITS : Cedrick (avatar) & Tumblr.(Gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Mer 22 Oct - 16:27

Swann avait-il dit une bêtise ? En voyant la gêne de l'homme, c'était relativement flagrant. Pourtant, il portait une alliance, et les photographies de l'entrée... Il n'aurait jamais cru que l'homme était divorcé. C'était peut-être récent. Il se sentit un peu stupide d'avoir parlé de son ex-femme pour le coup. Il ne voulait pas forcément ouvrir des hostilités... En fait, il n'avait aucun intérêt à s'attirer l'antipathie de cet homme. Il se mordit la lèvre fortement gêné. Il avait beau être un petit con, son but n'était pas semer la discorde et la douleur autour de lui. Même ses parents, au fond, il aurait préféré les rendre fiers, c'était juste que leurs attentes étaient hors de sa portée, le blond trouvait plus simple de se fondre dans le rôle du mauvais fils, du cas désespéré, au moins comme cela, ils le voyaient, il existait à leurs yeux. Enfin, jusqu'à l'avant-veille ça avait marché.

« Désolé. Je savais pas. »murmura-t-il de façon à peine audible.

Il ne croisa à nouveau le regard de l'homme que lorsqu'il fut question d'autre chose. De sa jeunesse. Du « bon vieux temps ». Il sourit à la remarque sur sa taille. Il avait effectivement pris plusieurs dizaines de centimètres Il avait sans doute terminé sa croissance maintenant... Il eut un léger rire. L'homme parlait comme un vieillard. Il ne semblait pourtant pas si vieux. Il devait avoir quoi ? Quarante ans ?

« Pour un vieillard, vous semblez plutôt en bonne forme. »lança-t-il sur le ton de la rigolade.

La sonnerie interrompit leur « folle partie de rigolade », même si le blond se sentait encore très mal à l'aise. Il ne put s'empêcher de passer une main gênée dans sa nuque encore endolorie par le voyage. C'était tellement étrange cette situation. Et ce mec le foutait terriblement mal à l'aise. C'était un putain d'inconnu et il allait devoir vivre avec lui, cohabiter, s'adapter à lui. C'était une sacrée punition. Enfin, sans doute pas la pire, il aurait pu être purement et simplement à la rue, mais... Il ne put s'empêchait de tendre l'oreille pour écouter ce que disait l'homme. Il prenait des nouvelles du livreur ? Beacon Hills était ce genre de ville où tout le monde connaît tout le monde et vit au pays des bisounours ? C'était pire que ce qu'il croyait. Il ne supporterait pas longtemps ce genre d'endroit. Il allait être bien trop « décalé » dans un tel environnement. Sa main glissa mollement de son cou. C'était vraiment l'Enfer qui débutait. Finalement, les entraînements de son père n'étaient que l'antichambre, le purgatoire.

Il releva la tête aux questions de l'homme, se créant un sourire de circonstance, mais un peu forcé. Il secoua doucement la tête en se relevant de l'accoudoir du canapé. Il se dirigea d'un pas silencieux vers l'homme.

« Ne vous inquiétez pas. Je ne suis pas habitué à regarder la télévision. Mon père n'est pas trop le genre à nous laisser faire ce qu'on veut. Et la télévision ? A part un moyen d'abrutir les classes populaires, il n'y trouve aucun intérêt. On devait toujours attendre qu'il soit parti pour regarder les dessins-animés. Enfin, tout ça pour dire que la cuisine cela m'ira très bien. »dit-il d'une voix lasse, faisant un léger signe de la main pour signifier que tout cela n'avait aucune importance.

Il dépassa l'homme, l'effleurant légèrement dans l'encadrement de la porte, se faufilant sans mal. C'était peut-être son seul atout, son petit gabarit et sa souplesse. Un peu léger face aux loups selon son père. Il s'assit à la table silencieusement. Il regarda l'homme s'installer. Il se demandait pourquoi cet homme gardait son alliance. C'était quand même étrange de ne pas savoir tourner la page. Enfin, c'était bizarre de vouloir devenir chasseur en n'y étant pas forcé aussi. Il eut un léger froncement de sourcils.

« Comment vous avez connu mon père en fait ? J'ai jamais très bien compris pourquoi vous étiez venu chez nous. On avait fait des paris avec Zoey, pour elle, vous étiez un ninja venu se perfectionner, alors que pour moi, vous étiez Batman, et mon père, une sorte de mentor de l'ombre, comme Ras'Al Ghul. On a jamais su qui avait raison. »

Il ironisait un peu pour masquer sa curiosité, mais s'ils étaient condamnés à vivre ensemble, ils allaient bien devoir parler un peu.


Dernière édition par Swann De Grives le Mer 29 Oct - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 12/10/2014
≈ MESSAGES : 126
≈ COMPTES : Arthur l'humain niais.
≈ TES POINTS : 273
≈ AVATAR : Ryan Reynolds
≈ CRÉDITS : National Anthem (vava) me (gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Mer 29 Oct - 22:57

Le garçon s'excusa lorsque Dane lui affirma qu'il était divorcé. Il ne pouvait pas le deviner et franchement, dans cette maison et dans son comportement, tout laissait à penser qu'il était encore avec sa femme... pas étonnant puisque, dans sa tête, il n'avait jamais accepté ce divorce... il avait signé les papiers sans faire de chichi, pourtant, c'était la dernière chose qu'il souhaitait. Si seulement il avait été moins borné. Enfin bref, rit un peu lorsque le garçon affirma qu'il semblait en forme pour un vieillard. Bon, il n'était pas si vieux quand même. Et puis, c'était normal pour un chasseur d'entretenir sa forme. Il était bien placé pour savoir que se laisser aller ce n'était pas du tout une bonne chose dans ce taff, les longues cicatrices dans son dos en étaient la preuve. Enfin bref, une fois qu'il eut fini son entrevu avec le livreur il s'était dirigé dans la cuisine, apparemment, le blond n'avait pas besoin de manger devant la télévision. Bon au moins ce n'était pas un de ces gosses abruti par la télé. Enfin bon, connaissant le père du garçon, il se doutait bien que ce n'était pas le genre à tolérer que ces gosses passent leur vie devant un écran... Tout le contraire de Dane, lui, il aurait surement été le genre de père qui donnerait le bon dieu sans confession à ses enfants. Le genre de parent chiant pour les profs... pourtant même en étant prof lui-même, ça n'aurait surement rien changé. Bah, pas la peine de faire des hypothèses débiles puisque son fils était mort avant même d'être né et que la seule femme avec qui il voulait avoir des enfants avait mis les voiles bien loin de lui.

Le blond s'installa et Dane posa la pizza sur la table en lui disant de se servir. Il attrapa une bouteille d'eau minéral au frigo, la posa sur la table et s'installa à son tour. Il observa le jeune homme tandis qu'il lui expliquait son pari avec sa soeur... finalement il fronça les sourcils, il connaissait le super héros Batman de nom, mais l'histoire de « Razalgoul » ça ne lui disait rien du tout. Il n'avait jamais été fan des comics de toute façon. Même lorsqu'il était jeune, il préférait lire un livre sur la guerre de Sécession plutôt qu'une bandes-dessinées. La culture geek, ce n'était pas du tout son truc. Et même s'il passait beaucoup de temps sur sa tablette ou sur son portable, ça ne faisait pas de lui un geek. Il fronça donc les sourcils par incompréhension. « Hum, ni l'un ni l'autre, sans doute. C'est ma femme qui avait des contacts avec les chasseurs qui m'a permis de rencontrer ton père, je ne connaissais pas ce monde-là avant... » Il marqua une pause avant de reprendre la parole. Il n'aimait pas tellement évoqué l'incident, mais bon, Swann avait bien le droit de savoir. « Avant qu'elle se fasse attaquer par un bêta qui ne contrôlait absolument pas sa transformation à pleine lune. » Il haussa les épaules. Dane n'évoqua pas la perte de son fils, ça c'était trop personnel et encore trop douloureux, même après neuf ans... oui, il vivait souvent dans le passé, pas étonnant pour un prof d'histoire... enfin même le présent lui rappelait cet incident, après tout, si rien de tout ça était arrivé, il serait papa d'un petit garçon de onze ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 04/10/2014
≈ MESSAGES : 127
≈ TES POINTS : 591
≈ AVATAR : Stav Strashko
≈ CRÉDITS : Cedrick (avatar) & Tumblr.(Gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Ven 31 Oct - 5:15

Une part de pizza arriva rapidement dans les mains du blond. Il avait faim. A dire vrai, c'était son premier vrai repas depuis 48h. Il avait juste bu des sodas et grignoté quelques barres de céréales pendant le trajet. Et encore, il avait eu du mal à avaler cela. Son père lui aurait sûrement hurlé qu'il était stupide, mal nourri, il n'était pas en état de se défendre, et blablabla. C'était con, mais même en étant à des milliers de kilomètres de lui, il restait toujours dans sa tête. Toujours à le rabaisser. Il avait bien réussi son coup, il avait réussi à s’immiscer dans les moindres foutus recoins de son esprit avec ses reproches et ses humiliations perpétuelles. C'était carrément déprimant. Il mangeait distraitement sa part en écoutant l'homme. Ni l'un, ni l'autre ? Alors, ça voulait dire qu'il s'était fait avoir en donnant son argent de poche à sa sœur. Pff, Zoey avait toujours était traître en affaires. Enfin, c'était tout à son honneur, elle avait toujours été plus douée que lui dans tous les domaines. Elle aurait sûrement fait une très bonne chasseuse si son père ne lui interdisait pas le terrain pour respecter une tradition désuète.

« Oh... Je pensais pas... Enfin... Je suis désolé. »bafouilla-t-il désolé.

Décidément, il avait le chic pour aborder les sujets douloureux. Au moins, il comprenait un peu mieux pourquoi cet homme qui n'avait rien à voir avec la chasse les avait rejoint. Peut-être pour une mauvaise raison. Il essayait de trouver la logique. Si il avait fait cela pour sa femme, alors pourquoi était-elle partie ? Cela n'avait pas de sens. Sauf si elle n'avait pas voulu voir son mari se transformer en un monstre. Après tout les chasseurs ne se différenciaient guère de leurs proies par de nombreux aspects. C'en était parfois troublant. Il reposa sa part de pizza dans son assiette déglutissant avec quelque difficulté.

« Et... C'est sans doute indiscret comme question, et vous n'êtes vraiment pas obligé d'y répondre... Mais mon père, la chasse, la vengeance, tout ça, ça vous a aidé ? Enfin vous avez pas vraiment l'air heureux... Vous avez retrouvé le loup-garou qui avait blessé votre femme ? Si c'est le cas... Pourquoi vous continuez ? »questionna-t-il d'une voix un peu faible.

Il était peut-être trop lâche pour pouvoir comprendre l'homme. Il n'avait sans doute aussi jamais perdu de proche par leur faute. Il ne ressentait aucune haine pour eux. Il ne comprenait pas. Il avait beau savoir les horreurs, les meurtres, il se disait aussi que chaque loup tué devait aussi être un père, une mère, un frère. C'était sans fin. Les chasseurs vengeaient les siens, les loups faisaient de même, et rien ne changeait. Il avait l'impression que cette guerre ne menait à rien. Il ne voulait pas faire parti de ça. Il ne voulait pas donner une raison à sa sœur de devenir comme son père s'il mourrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 12/10/2014
≈ MESSAGES : 126
≈ COMPTES : Arthur l'humain niais.
≈ TES POINTS : 273
≈ AVATAR : Ryan Reynolds
≈ CRÉDITS : National Anthem (vava) me (gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Mer 5 Nov - 17:17

Swann s'excusa. Il ne pouvait pas deviner tout ça. Dane haussa les épaules gentiment histoire de dire que ce n'était pas grave, il attrapa une part de pizza pour manger lui aussi. Il n'avait pas encore mangé et n'était pas du genre à prendre un petit-déjeuner copieux, surtout pas pour aller dispenser des cours de soutient. Ce n'était pas une grosse journée et surtout, il n'y avait pas beaucoup d'élèves, moins de stresse, moins de fatigue... le truc qui l'énervait pensant les vacances d'été, c'était leur durée, putain, il n'était pas devenu prof pour se tourner les pousses deux mois par ans. Mais bon, les élèves et les parents d'élèves tenaient à ces vacances, il pouvait le comprendre, après tout, s'il avait eu des gosses il aurait aimé pouvoir profiter des leur vacances pour les voir et pourquoi pas les emmener à la mer.

Il écouta ce qu'ajouta le blond... hum, c'était délicat comme sujet. La vérité, c'était qu'il n'avait jamais pu retrouver le loup qui avait fait du mal à sa femme, même le loup en question ne se souvenait surement pas de ce qu'il avait fait. Avec le recule, il se disait que s'il avait tué ce loup, ça aurait été comme tuer un innocent non ? Arf, cette question le rendait fou souvent. Dane avait été un chasseur monstrueux durant quelques années avant de se calmer un peu, il avait dû en tuer des loups innocents et ne valait pas mieux qu'eux... S'il n'avait pas choisi la vengeance et s'il n'était pas devenu si con il n'aurait pas perdu Lisa et elle, elle lui aurait permis de garder son humanité... C'était fait et c'était trop tard. Il resta pensif un instant avant de se décider enfin à répondre à Swann.

« J'aurais aimé pouvoir dire que je ne suis pas un stupide chasseur qui tire sur tout ce qui bouge... mais j'ai longtemps été aveuglé par la vengeance, j'ai été con. Je n’ai pas retrouvé le loup qui a blessé ma femme, enfin si ça se trouve je l'ai déjà tué... » Il marqua une pause et se frotta nerveusement la nuque, pas facile d'assumer ses conneries, pourtant, sa femme disait souvent que c'était la première chose à faire pour ne pas commettre deux fois les mêmes erreurs. « Je me suis calmé finalement... Si je continue, c'est pour protéger les gens, pour que personne ne soit blessé et pour que les loups malveillants gardent à l'esprit qu'il y a des gens qui protègent les humains sans défense. » Il soupira doucement, ça faisait terriblement niais comme discours, mais il était grand-frère et tenait à se protéger ses cadets... en tant que professeur, il se devait aussi de protéger ses élèves. Bref, il y avait tellement de gens que Dane voulait défendre au final... et comme il n'était pas du genre à se morfondre et espérer que les choses s'arrangent, il avait fait le choix de devenir chasseur pour être utile.

« J'ai répondu à une question indiscrète, c'est ton tour. Pourquoi tu t'es disputé avec ton père ? C'est à cause de la rudesse de ses entraînements ? » Il haussa un sourcil, s'il entraînait son gosse de dix-sept ans comme il l'avait entraîné, c'était logique de se rebeller, enfin bon, lui n'avait pas bronché puisqu'il l'avait souhaité. Il n'avait pas le droit de se rétracter après avoir demandé de l'aide. Et surtout, il était trop obstiné par sa vengeance pour trouver le moment de se plaindre. La colère était un très puissant moyen d'avancer dans la vie, loin d'être le meilleur, mais sans doute l'un des plus efficaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 04/10/2014
≈ MESSAGES : 127
≈ TES POINTS : 591
≈ AVATAR : Stav Strashko
≈ CRÉDITS : Cedrick (avatar) & Tumblr.(Gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Mer 5 Nov - 21:29

Alors que Dane lui semblait hésiter, le blond se servit un verre d'eau pour s'occuper les mains et oublier un peu sa gêne. Ce n'était pas forcément une conversation propice à la bonne humeur, la spontanéité et l'entente cordiale, c'était même plutôt l'inverse. Swann avait abordé un sujet glissant, il le savait, ou plutôt, il le sentait. Rares étaient les chasseurs qui devaient accepter de se justifier, surtout face à un gamin de dix-sept ans... Mais l'homme lui donna quelques explications alors que ses doigts se crispaient sur son verre. Protéger les gens ? Mais n'étaient-ils pas capables de se protéger eux-même ? Pourquoi se sentaient-ils toujours obligés de réduire les autres au rôle de victime ? Ce ne serait pas plus simple de faire de la « prévention » plutôt que de chasser au hasard des malheureux qui n'ont rien choisi ? Le blond baissa les yeux. Au final, cet homme, même s'il semblait plus modéré défendait les même idées que son père. Des idées qu'il n'arrivait pas à approuver ou même comprendre. Il but une gorgée d'eau, sans doute pour ravaler les répliques incorrectes qui lui brûlaient les lèvres. Pas maintenant. Pas dès le premier jour. Il ne devait pas se mettre cet homme à dos, c'était le seul qu'il allait voir pendant de longues heures, de longues soirées, de longues journées, alors, il ne fallait pas déconner aussi vite. Cependant, il s’étouffa presque en avalant sa gorgée d'eau. Il se reprit. Il ne s'attendait pas à ce que cette question arrive si vite. Ni que les questions seraient du donnant-donnant. Il reposa son verre d'eau sur la table, se mordillant nerveusement la lèvre inférieure.

Il ne savait même pas quoi répondre. Est-ce que les entraînements étaient vraiment la cause de tout ça ? N'était-ce pas autre chose de plus profond ? De plus affectif ? Il n'en savait trop rien. Il n'avait jamais cherché à expliquer cette relation conflictuelle, elle faisait parti de lui, de leur relation père-fils. Il fronça légèrement les sourcils.

« Les entraînements, ce n'est qu'un facteur dans une multitude de raisons. Mais dès lors qu'il n'a pas hésité à mettre ma vie en danger pour tenter de me faire devenir comme lui, effectivement, cela me pose problème. »commença-t-il avec un léger soupir.

Il passa sa langue sur ses lèvres avant de les mordre à nouveau, tentant de refouler les émotions qui affluaient en son esprit. Il aurait préféré ne pas parler de ça. C'était trop récent. Trop douloureux. Trop personnel. Il détourna la tête pour essayer de ravaler ses larmes qu'il sentait poindre à la vitesse de l'éclair. Il sentait le sang dans sa bouche de trop s'être mordu les lèvres.

« Je ne veux pas devenir ce qu'il attend de moi. Et même en le voulant, je ne le pourrai pas. Il veut que je devienne lui. Ça m'est impossible. J'ai voulu lui faire comprendre. Il n'a pas vraiment apprécié. »lâcha-t-il finalement d'une traite.

Il reprit son verre un peu abruptement et le but d'un trait. Cela aurait été mieux avec de l'alcool, mais il n'avait que de l'eau. Il espérait ne pas avoir à développer plus sa réponse, sinon, il n'était pas certain de ne pas s’effondrer en larmes. Son père savait qu'il n'était qu'une pleurnicheuse, mais il ne tenait pas forcément à ce que toute la terre le voie comme ça. Il reprit sa portion de pizza et entreprit de la manger pour se donner une certaine contenance. Il aurait préféré que l'homme lui demande qui était Ras'Al Ghul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 12/10/2014
≈ MESSAGES : 126
≈ COMPTES : Arthur l'humain niais.
≈ TES POINTS : 273
≈ AVATAR : Ryan Reynolds
≈ CRÉDITS : National Anthem (vava) me (gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Jeu 6 Nov - 18:08

Dane fut presque choqué d'entendre qu'un père pouvait volontairement mettre son fils en danger... Le monde des chasseurs le dépassait encore parfois, même après neuf ans d'expérience dans le domaine. Bien-sur, il fallait endurcir les gamins pour qu'ils puissent faire face aux loups, mais le devoir d'un père n'était pas de mettre ses gosses en danger, au contraire, c'était de veiller à leur survie... au bon déroulement de leur vie, de s'assurer qu'ils grandissent bien. Où alors avait loupé un truc et devait s'acheter un livre sur l'éducation d'urgence (même si ce n'était pas utile puisqu'il ne serait jamais papa). Son père n'était peut-être pas le meilleur père du monde, mais il n'avait jamais mis la vie de ses mômes en danger ! Encore heureux parce que Dane n'aurait jamais toléré qu'on nuise à la vie de ses cadets.

Enfin bref, il se sentait vraiment désolé pour le blond, il n'avait pas l'air d'avoir eu la vie facile, pas étonnant vu le genre de bonhomme qu'était son père. Franchement, en tant que prof de philosophie, il trouvait que c'était carrément démodé de vouloir faire en sorte de son fils suive ses traces. De nos jours, les fils d'ouvriers n'étaient pas condamnés à devenir ouvriers, les filles de secrétaire ne devenaient pas forcement secrétaire. La magie de l'éducation était là pour donner une chance à tout le monde et n'importe quel parent normal voulait le meilleur pour ses enfants non ? C'était le problème des familles un peu trop conservatrices, ça : elles vivaient à une époque qui n'était pas la leur et la bêtise se transmettait à chaque génération. Dane soupira doucement, ne sachant pas trop s'il devait s'excuser ou aller dans le sens de l'ado. Il n'était pas vraiment en position de donner son point de vue sur l'éducation des autres.

« Je suis pas ton père et je ne sais pas grand-chose de votre famille donc je ne peux pas émettre de jugement. Mais... je suis pas de ces profs qui s'acharnent sur les élèves récalcitrants, je pense que ça ne profite à personne cette méthode. Si tu ne veux pas devenir chasseur, je vais pas te forcer à suivre un entrainement qui, de toute façon, sera bien moins efficace que celui de ton père. Je ne veux pas non plus te retenir de force ici. » Il marqua une pause en cherchant ses mots. Lui livrer un adolescent comme ça, c'était assez délicat, il n'avait pas de mode d'emploi et agir en adulte responsable n'avait jamais été son point fort. « Dans tous les cas tu es le bienvenue. Si tu veux quand même t’entraîner on le fera, mais je ne t'emmènerais pas chasser si tu n'en as pas envie. En tout cas, si j'avais eu un fils, il aurait été hors de question que je le transforme en poudre à canon pour loup. Je pense que j'aurais été le contraire de ton père à ce niveau-là. » Il haussa les épaules, ce n'était pas agréable pour lui de dire ce genre de choses, mais il était parfois un peu trop spontané.

« Tu voudrais faire quoi plus tard ? Je veux dire tes projets d'études, de métier, tout ça. » Oui il avait directement enchaîné sur un autre sujet, il ne préférerait pas s'attarder sur un discours moralisateur, il était pourtant douée pour ça, mais là, il se sentait trop mis à nu pour continuer sur ça. Il préférait évoquer un sujet qui lui semblait plus léger. Bon ce n'était pas le cas pour les ados, parfois, parler de l'avenir les déprimait, mais c'était son métier de leur montrer qu'il n'y avait pas de raison de déprimer, qu'en se donnant les moyens, presque tout était possible. En tout cas, il espérait que Swann n'était pas du genre suicidaire... il avait eu une gamine comme ça dans sa classe. C'était vraiment difficile à gérer moralement, heureusement qu'il n'était pas psy, il n'aurait pas tenu le coup. Difficile de rester neutre quand on sait qu'une gosse de quinze ans a piqué les somnifères de sa mère pour se faire un cocktail vodka médicaments... En tout cas, Dane était beaucoup trop impliqué sentimentalement pour agir de la bonne façon avec ce genre de gosse, alors pitié, pourvu que Swann ne soit pas un dépressif suicidaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 04/10/2014
≈ MESSAGES : 127
≈ TES POINTS : 591
≈ AVATAR : Stav Strashko
≈ CRÉDITS : Cedrick (avatar) & Tumblr.(Gif)
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   Jeu 6 Nov - 19:56

La pizza semblait pâteuse dans sa bouche, il avait du mal à en apprécier le goût. Il aurait pu mangé du carton qu'il n'aurait pas vu la différence. Il était trop anesthésié par la conversation pour analyser ce que ses sens percevaient de son environnement et de la nourriture. Il s'arrêta néanmoins de mastiquer sa part en entendant l'homme... Il n'avait pas l'air de connaître si bien son père finalement. Et à l'entendre, il ne partageait pas vraiment les idées de celui-ci. C'était sans doute une bonne nouvelle. Enfin, il préférait voir cela comme tel. Il avait trop de problèmes pour voir sous un mauvais angles les possibles points positifs. En un sens, Swann regrettait presque de ne pas être le fils de cet inconnu. Son adolescence aurait sûrement était bien différente avec quelqu'un comme lui. Mais c'était impossible de changer le passer, alors, il valait mieux ne pas songer à cela et commencer à regretter n'importe quoi. Le passé appartenait au passé, et il ne tenait qu'à lui de se construire un futur. Il n'allait pas s’apitoyer sur son sort. Il n'allait pas tenter de fuir la réalité par des moyens létaux, il était beaucoup trop lâche pour cela. Le suicide ? Il y avait déjà pensé, très sérieusement parfois, quand son père lui en faisait trop baver, mais celui qui avait dit que cette option était facile et couarde n'avait probablement jamais eu un rasoir entre les mains. Swann avait abandonné l'idée rapidement. Il ne serait jamais capable de faire cela. Il tenait trop lâchement à sa vie, à la possibilité d'une amélioration.

L'homme ne le laissa pas vraiment répliquer à ses paroles, enchaînant avec une question qui désarçonna un peu le blond. Il le regarda un peu surpris. Ce que lui voulait faire ? Il se préoccupait vraiment de ça ? Il était un peu pris au dépourvu.

« Il y a deux jours, j'aurai bien répondu survivre, mais ça ne semble plus vraiment d'actualité... »lâcha-t-il avant d'avoir un rire un peu nerveux.

Il ne savait pas dire s'il devait se réjouir de ce retournement de situation, ou en pleurer. Attendre dix-sept ans pour être sous la responsabilité de quelqu'un qui se soucie de son avis, c'est tardif, mais mieux vaut tard que jamais, non ? Et en même temps, qu'on lui pose ce genre de question, lui faisait prendre conscience qu'il n'avait jamais vraiment réfléchi à long terme. Enfin, sans doute s'était-il inconsciemment prémuni en s'efforçant d'avoir un excellent niveau dans toutes les matières enseignées au lycée, mais il ne savait pas ce que l'avenir lui réservait, alors, il n'avait pas songé à planifié son avenir, ou ne serait-ce que des hypothèses.

« J'y ai jamais vraiment réfléchi... Mais je crois que j'aimerai faire des études d'arts. Je me débrouille pas mal en dessin, et même en écriture, et ça me plairait de développer ça. Seulement, si mon père me laissait revenir à la maison, je sais très bien que ce sera impossible. Il préférerait sans doute que j'étudie le droit, ou l'économie... »

Il eut un léger soupir. Choisir entre sa famille et la liberté, c'était vraiment cruel. Il n'aurait jamais cru qu'un tel choix lui serait imposé. Il se sentait comme pris au piège, sans avoir beaucoup d'options pour se sortir de là.

« Je voudrai que vous m'entraîniez. Si je ne deviens pas chasseur, je ne pourrai plus jamais revoir ma mère, ni ma sœur, Zoey, la petite brune, elle devait avoir dix ans quand vous êtes venu. Je veux pas les perdre. Je tiens plus à elles qu'à mon libre-arbitre dans cette histoire. C'est idiot non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[flashback aout 2014] Only a crack in this castle of glass (Swann & Dane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SORTIES LIBRAIRIES PANINI AOUT 2014
» Affiche pin trading aout 2014
» Marathon Endorfina Toulouse 8, 9 ET 10 Aout 2014
» séjour du 3 au 5 aout 2014
» Cérémonie de Creney 31 aout 2014
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DARK MOON :: BEACON HILLS :: East Beacon Hills :: Woodstone lane-
Sauter vers: