AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 father and daughter (r/peter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 05/10/2014
≈ MESSAGES : 27
≈ TES POINTS : 110
≈ AVATAR : shelley hennig.
≈ CRÉDITS : © freckles sloth (clo de mon coeur)
MessageSujet: father and daughter (r/peter)   Dim 12 Oct - 3:35

maybe it’s not blood bonds that make us a family. perhaps it’s the people that know us and love us anyway, so we can finally be ourselves. / TUMBLR & GG

Malia se réveille, tâte à côté d'elle pour voir si Stiles est toujours endormie et là. C'est devenu une habitude depuis sa disparition. Malgré ces sens de werecoyote, elle a besoin de sentir sa présence par le toucher. De le savoir près d'elle. Une fois rassurée, elle ferme les yeux essayant de se rendormir; en vain. Elle finit par abandonné et regarde vers le plafond, ces pensés allant de tout à rien à la fois. Comme par exemple de Stiles et sa disparition, à quel point elle avait eu peur, avait sentit cette chose au creux de son ventre qui voulait la tuer, enfin on aurait dit. Il y avait aussi Scott, son alpha, et tout ce qu'il avait vécu ou traverser. Passant de Allison à son père et autre. Mais malgré tout, Scott et Stiles l'avait énormément aidé, de même que le Sheriff, soit le père de Stiles. Tous avaient montré leur soutiens, voulaient l'aidé à se sentir bien, à réintégrer a société après tant de temps à avoir été sous la forme d'un coyote. Après plusieurs minutes, Stiles se réveille. Et une nouvelle journée commence. Ils se réveillent, s'habillent, se rendent à l'école dans la jeep de Stiles. Etc. Puis le premier cours, le deuxième et enfin, le déjeuner, soit la pause. Malia savait depuis le matin, qu'elle s'éclipserait vers ce temps exactement. Stiles serait avec Scott, il ne verrait pas son absence tout de suite. Ce matin, elle avait décidé de rendre une visite à Peter. Pour ce faire, elle devait faire preuve de discrétion. S'éloigner et laisser une fausse piste. Tout d'abord, elle faisait un chemin rapide vers la propriété de son père, enfin, Monsieur Tate, son supposé père, afin d'y laisser une lourde senteur. Ensuite, elle débute son processus pour cacher son odeur, qui est de prendre mille et un détour afin de se rendre à une maison. Depuis que Peter est sorti de la maison pour fou - Malia y ayant séjourné, ne pouvait pas dire le contraire et pouvait même approuvé - ou plutôt depuis qu'il s'était évadé, Malia lui rendait des visites, avait tout faite pour retrouver sa trace. Elle fut heureuse qu'il ne la repousse pas au premiers abords. Bien qu'il soit un psychopathe, il en savait beaucoup et il s'était montré gentil avec elle malgré ces jeux de manipulation à son égard. Mais tout ça mit de côté, il restait un bon être humain. Si on oublie le meurtre de sa cousine Laura. Après tout, il était peut-être un bon alpha, qui sait. Elle arriva à la petite maison, avança sa main pour aller toquer mais aussitôt elle s'ouvrit. « Pa-Peter. D'accord j'y arriverai jamais, je pourrai pas m'y faire. » Elle pousse un long soupir. Dire le mot 'papa' en désignant Peter n'était peut-être pas très approprié. Enfin, pas pour le moment. Elle n'y faisait pas encore assez confiance, et ça devait être la même chose de son côté à lui. « J'avais un cours de Maths et un de sports. Les maths sont nuls et les cours de sports sont ennuyant, je réussi toujours tout. » Elle roule les yeux, comme s'il pouvait la comprendre. Malia voulait vivre une vie de werecoyote, pas une vie d'étudiante, d'adolescente. Et Peter était celui qui s'en approchait le plus. « On pourrait pas se prendre une maison dans les bois et y vivre tranquillement? Chasser pour manger, se changer en coyote, ou en loup, peu importe. Ma vie serait tellement plus facile! » Anti sociale? Mais pas du tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ~ big bad wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 29/07/2014
≈ MESSAGES : 585
≈ COMPTES : eliza et ramsay.
≈ TES POINTS : 599
≈ AVATAR : ian bohen.
≈ CRÉDITS : stilinski (avatar).
MessageSujet: Re: father and daughter (r/peter)   Dim 12 Oct - 12:45

When the wolf comes home
malia hale & peter hale

There's bound to be a ghost at the back of your closet No matter where you live. There'll always be a few things, maybe several things That you're going to find really difficult to forgive. There's going to come a day when you feel better You'll rise up free and easy on that day And float from branch to branch, lighter than the air Just when that day is coming, who can say, who can say ?~ up the wolves.


Madge était absente. Ça ne semblait pas être une mauvaise chose en soi, après tout, elle était gentille charmante et potentiellement très utile, mais elle était aussi d’une naïveté à couper le souffle. Un défaut que Peter avait déjà su utiliser de nombreuses fois à son avantage, après tout, c’était limite si elle n’était pas prête à se jeter du haut d’un pont s’il le lui demandait. Elle pouvait vraiment être utile, facilement manipulable, mais un peu lourde sur les bords. Son absence dans la maison qu’il partageait avec elle – et qui logiquement n’appartenait qu’à la jeune femme – se remarquait facilement et avait quelque chose de reposant. Elle était aussi bavarde et très motivée. Lourde, vraiment lourde parfois. Le silence qui pour l’heure s’était installé dans la maison de la jeune femme était agréable. Ça changeait d’Eichen House, là-bas, il y avait tellement de cris à longueurs de journée que c’était à peine si on pouvait s’entendre penser. Il avait détesté son séjour dans ce maudit hôpital et tout le temps qu’il avait passé enfermé entre ces murs, il n’avait eu de cesse que de chercher un moyen de s’évader et finalement, le moyen s’était offert à lui sans qu’il n’ait eu besoin de faire le moindre effort. Beacon Hills était en proie a bien des problèmes ces derniers temps et ce n’était pas lui qui allait s’en plaindre, la météo complètement folle avait détruit tout une partie d’Eichen House, lui permettant d’en sortir sans le moindre souci. Il ne devait pas être le seul à en avoir profité. Il n’était pas assez fou pour avoir sa place à Eichen House, la seule folie aurait été, de toute évidence, de rester coincer dans cet enfer malgré la porte de sortie qui s’était offerte à lui. Il aurait pu en sortir avec l’envie de terminer ce qu’il avait commencé, tuer Scott, redevenir un alpha, tuer aussi ceux qui l’avaient laissé pourrir dans cet hôpital de fou, mais il fallait croire que son séjour chez les barges l’avait rendu un peu plus raisonnable. Il n’allait tuer personne, pour l’instant. C’était ce qu’ils avaient attendu de lui quand ils avaient décidé de l’enfermer à Eichen House, alors ils pouvaient presque être fiers d’eux. Il lui semblait plus logique de faire profil bas pour le moment, probablement laisser les choses s’aggraver en ville sans s’en mêler, vu qu’il n’en avait rien à faire, ce n’était pas un problème. La team Scott allait forcément essayer d’arranger les choses ce qui lui laissait le temps de s’occuper de ses affaires sans être trop emmerder. Même Derek devait avoir suffisamment à faire pour ne pas s’inquiéter de ce que son vieil oncle Peter pouvait bien manigancer dans son coin. Que les habitants de Beacon Hills continuent de tomber comme des mouches, dans le fond, ça ne faisait que l’arranger lui et si on commençait à s’intéresser encore à lui, il aurait toujours Malia pour venir plaider en sa faveur. Il était certain qu’on n’allait pas lui offrir le mug du meilleur père de l’année, mais l’intérêt qu’il portait à sa fille à sa fille depuis sa sortie de l’hôpital pourrait certainement jouer en sa faveur et dans le fond, apprendre à la connaitre était plutôt agréable, il s’agissait de sa fille après tout.

La famille était plus importante aux yeux de Peter qu’on ne pourrait l’imaginer. Certes, il avait tué sa propre nièce, mais c’était pour la bonne cause. Il avait eu besoin d’être un alpha pour récupérer la totalité de ses forces après avoir passé six ans dans le coma. Il en avait eu besoin, justement pour venger sa famille et lui-même au passage ; mais il n’avait pas oublié sa famille dans la vendetta qu’il avait menée quelques années plus tôt. C’était peut-être difficile à imaginer pour ceux qui le connaissaient un peu, mais il se souciait vraiment de Malia. D’autant plus que mystère qui planait sur sa naissance méritait d’être résolu. Pourquoi est-ce que Talia avait retiré chacun de ses souvenirs concernant sa fille, mais aussi la mère de l’enfant ? C’était une question qui lui restait et à laquelle il avait bien l’intention de trouver une réponse, un but qu’il partageait avec sa fille. Peut-être que ce qu’ils finiraient par apprendre ne serait pas particulièrement bon pour lui ; il avait mis en place une dead pool sans même en avoir conscience alors qu’est-ce qu’il avait pu faire d’autre sans en avoir le moindre souvenir ?  Il n’en savait rien, mais il finirait par le savoir, qu’importent les conséquences pouvant découler de cette vérité. Assis dans le canapé depuis un moment, Peter leva la tête du journal qu’il ne lisait qu’à moitié, trop happé par ses propres pensés pour faire clairement attention à ce qu’il lisait. Un léger sourire étira ses lèvres alors qu’il reposait le dit journal sur le canapé avant de se diriger vers la porte d’entrée. Malia était là et il le savait avant même qu’elle ne cogne contre la porte. Il ouvrit la porte, se retrouvant ainsi face à la jeune femme. « Peter, c’est bien. » Il haussa les épaules avant de se pousser de l’ouverture pour laisser entrer sa fille. En effet, Peter, c’était bien, même lui, il aurait probablement du mal à s’habituer à l’appellation papa. « Les maths ne servent à rien. En revanche, le sport a au moins l’avantage d’aider à se défouler. J’étais capitaine de l’équipe de basket au lycée. » Le sport avait été pour lui le seul point positif du lycée, le reste était chiant, ennuyant, alors il pouvait facilement comprendre Malia. Les études étant barbantes, si bien que lui, il n’avait jamais mis les pieds dans une université, il avait terminé le lycée et ça lui avait amplement suffit. Jamais il le saurait jouer les pères raisonnables conseillant à la jeune femme de faire des efforts et de poursuivre ses études, il était certain que son père adoptif était déjà là pour l’ennuyer avec ce genre de conneries. « Tu voudrais vivre avec moi, dans les bois ? » Il arqua légèrement un sourcil avant de s’avancer dans la maison, quittant ainsi le hall d’entrée. « Il parait que je ne suis pourtant pas de très bonne compagnie. » Puisqu’on l’avait enfermé à Eichen House sans franchement s’intéresser à ce qu’il  pouvait devenir, il était certains que la plupart des gens qu’il connaissait n’appréciait pas franchement sa compagnie, certes, il avait essayé de tuer Scott, mais tout le monde commettait des erreurs non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedark-moon.forumactif.org
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 05/10/2014
≈ MESSAGES : 27
≈ TES POINTS : 110
≈ AVATAR : shelley hennig.
≈ CRÉDITS : © freckles sloth (clo de mon coeur)
MessageSujet: Re: father and daughter (r/peter)   Mer 15 Oct - 1:39

Huit ans. Huit année à être un coyote. Forcément, ce temps l'avait changé. Ce qu'elle avait connu à l'âge de neuf ans n'était plus du tout la même chose aujourd'hui. Elle n'avait jamais eu la meilleure relation avec son père, enfin, Tate. C'était surtout avec sa mère et sa soeur. Elle se rappelait les histoires avant de dormir, la douce mélodie de sa voix en entonnant la belle aux bois dormant. Ou bien la poupée de sa soeur, dont elle ne se séparait jamais. C'était sacré si ces parents ne voulaient pas qu'elle fasse une crise. Malia pensait souvent à cette période, et à quel point elle avait évolué depuis. Elle avait, après tout, passé d'une enfant à une adolescente en peu de temps. Enfin, elle n'avait juste pas vu le temps passé en tant que coyote. Et maintenant à dix-huit ans, elle avait découvert qu'elle avait été adopté par les Tate et est en réalité la fille d'un werewolf psychopathe et d'une louve du désert. Génial. Malia avait d'abord rencontré Peter. Bien que Scott et Stiles le lui avaient caché pour 'sa propre sécurité'. Et apparemment, ce fut autant une surprise pour lui que pour elle. Encore plus génial. Si au départ elle avait voulu garder ces distances de lui, il était devenu difficile de faire comme si rien n'était arrivé. Il est son père biologique jusqu'à preuve du contraire. Mais en plus, il en sait beaucoup plus qu'il ne croit en savoir. De ce fait, Malia a décidé de lui laisser une chance peu de temps après son évasion de Eichen House. C'était le moment parfait; elle verrait s'il veut l'utiliser et s'il a encore l'envie de tuer Scott afin de devenir alpha. Il faut dire, il était très intelligent, même rusé. Quoique, un peu naïf. Avant même de le connaître, elle savait qu'il n'avait jamais gagné un seul combat. Il lui avait prouvé le contraire, bien heureusement. De là c'était créer un lien. Pas encore assez fort pour être calculer comme un lien entre père et fille. Mais c'était déjà un départ. Malia voulait lui accorder une chance, et ça semblait être la même chose de son côté. Certainement qu'elle lui faisait plus confiance qu'il ne lui faisait confiance. C'est pour cette raison qu'elle est l'enfant et lui le parent. Malia se rendit finalement chez Peter, enfin. Elle sèche des cours pour aller voir son paternel. Et en plus, il ne la contredit pas. Disons que l'envie de vivre dans les bois avec lui n'est plus une proposition lancé dans les airs mais bien une probable décision. Après tout, elle est toute proche de la graduation. Enfin... Si on peut dire ainsi. Elle n'est pas prête à graduer dans sa situation. Bien que Stiles et les autres tentent de l'aider; elle a huit ans de retard a rattraper. Ce qui devient beaucoup. Les petites questions idiotes deviennent rapidement bien plus que ça. Elle ne se plaint pas et étudie, pourtant. Elle arrive à la maison de Peter. Et vient la fameuse question du papa. Doit-elle le dire? Ou est-ce encore trop bizarre? Espère-t-il qu'un jour elle le dise? Après tout, Peter est beaucoup un père pour elle que Tate. Et comme si Malia avait besoin d'une raison de plus pour aimer Peter plus que son propre père, il lui dit que les maths ne servent à rien. Wow. Et puis la réprimande sur le sport. Elle roule les yeux légèrement, enfin, elle tente de le dissimuler. S'en suit la discussion à propos de vivre dans les bois avec lui. Il ne semble pas vouloir le croire. « Pourquoi pas? Tu es autant capable de tuer que moi. On est au même niveau. Et tu es mon père.  » Mais pas aveuglement. Elle sait prendre ces décisions par elle-même. Si elle a envie de voir Peter, son père, ça la regarde. [/color] « Et puis celui qui se disait mon père n'en a rien a foutre de moi. Il a perdu sa femme et sa fille. Il se fiche bien de m'avoir retrouvé. Enfin. Je crois surtout qu'il n'y croit pas » Elle roule les yeux exaspéré. Si demain on lui proposait de vivre avec Peter au lieu de son autre père, elle accepterait. Tout simplement parce que Peter comprendrait que les soirs de pleine lune elle a besoin de distance. Que parfois quand tout va mal, elle a besoin d'aide. Il comprendrait son besoin de vouloir redevenir un coyote, de chercher à connaître sa mère et surtout le poids sur ces épaules d'avoir tuer sa mère et sa soeur. Peter était la révélation qui avait tout changé. Enfin, elle comprenait. Elle est née comme ça, ce n'est pas quelque chose auquel elle peut changer, modifier. Malia regarde Peter, le fixe. Il lui ressemble. Elle lui ressemble plutôt. « Et puis, on pourrait chasser le cerf! » Son estomac gargouille juste a penser a une bouché de sert. Malheureusement, son met 'humain' est la pizza. Et disons qu'elle s'ennuie du cerf. Malia sait que Peter a changé depuis Eichen House. Qui ne changerait pas? Elle-même après avoir gifler Stiles avait vu le monde sous un nouvel oeil. Peter tuerait probablement Stiles s'il savait ce qui c'est passé là-bas. Il valait mieux ne rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ~ big bad wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 29/07/2014
≈ MESSAGES : 585
≈ COMPTES : eliza et ramsay.
≈ TES POINTS : 599
≈ AVATAR : ian bohen.
≈ CRÉDITS : stilinski (avatar).
MessageSujet: Re: father and daughter (r/peter)   Ven 17 Oct - 10:46

When the wolf comes home
malia hale & peter hale

There's bound to be a ghost at the back of your closet No matter where you live. There'll always be a few things, maybe several things That you're going to find really difficult to forgive. There's going to come a day when you feel better You'll rise up free and easy on that day And float from branch to branch, lighter than the air Just when that day is coming, who can say, who can say ?~ up the wolves.


Peter n'était probablement pas fait pour être père. Il n'était pas forcément l'homme le plus doué au monde pour entretenir des liens sociaux. Il avait tué sa propre nièce, alors niveau familial, il avait encore du chemin à faire. C'était pareil avec Derek, s'il avait eu besoin de le tuer pour une raison ou pour une autre, il l'aurait certainement fait sans franchement se noyer dans les remords. Dans le fond, le contraire était également vrai puisque Derek était celui qui l'avait tué quelques temps plus tôt. Fort heureusement, puisqu'il avait l'habitude d'avoir toujours plein d'idées en tête, il avait su prévoir quelque chose pour revenir à la vie. La famille Hale était à l'évidence pleine de problèmes et on pouvait certainement se demander si les problèmes avaient commencés avant ou après l'incendie qui avait ravagé la famille. N'importe quel bon psychologue dirait que dans son cas, les problèmes remontaient à bien avait ça. Il avait probablement un sérieux problème d’ego. Trop narcissique, trop ambitieux et avide de pouvoir, des soucis qui lui avait coûté un séjour à Eichen House et puisqu'il n'avait pas l'intention de retourner là-dedans il devait bien prendre sur lui et essayer de se calmer. Pour l'instant, il savait se montrer discret et si Malia était la seule à l'avoir retrouvé pour le moment, c'était bien parce qu'il le voulait, sans quoi, elle serait probablement encore dehors en train de le chercher. Peter n'avait clairement rien du père exemplaire, rien de l'oncle exemplaire, rien d'exemplaire tout court. Cependant Malia était sa fille et s'il voulait vraiment faire des efforts – ou un semblant d'efforts – pour ne pas finir par être renvoyé à Eichen House dès qu'on lui mettrait la main dessus, Malia était un bon début. D'autant plus qu'essayer de nouer un lien avec elle n'avait rien de contraignant, elle valait mieux que sa bande d'amis. Passer du temps avec sa fille était plus agréable que ça pouvait en avoir l'air aux yeux d'un homme comme lui, forcément, ça n'aurait pas été aussi simple s'il avait dû passer du temps avec quelqu'un comme Stiles. Si ça avait été le cas, il aurait très certainement sombré dans ses envies de meurtre, que ce soir en lui arrachant la tête à lui ou en allant se jeter du haut d'un pont. Avec Malia c'était beaucoup plus simple, au moins, ils avaient su se trouver des points communs et un but à atteindre ensemble. Elle voulait retrouver sa mère tout comme lui, il voulait retrouver ses souvenirs et comprendre pourquoi on les lui avait retiré et connaître l'identité de la mère de la jeune femme serait certainement une très bonne piste pour répondre à ses questions. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle l'appelle papa du jour au lendemain, si elle ne le faisait jamais, il ne s'en porterait pas plus mal pour autant, de toute façon, il doutait d'être lui capable de développer un véritable instinct paternel envers la jeune femme. Il ignorait s'il était seulement capable de développer ce genre de chose. La seule façon d'avoir un jour une réponse à cette question, c'était de toute façon de passer du temps avec Malia, d'apprendre à la connaître et de l'aider à résoudre les problèmes dont elle était la proie, puisque, quoi qu'il puisse en penser, Stiles n'était pas la personne la plus adaptée pour aider Malia avec tout ce qu'elle devait traverser et ce n'était certainement pas en la forçant à participer à des cours de mathématiques qu'il allait pouvoir l'aider à affronter la pleine lune. Lui, il pouvait l'aider, il s'y connaissait certainement mieux en transformation les soirs de pleine lune que Stiles, puisqu'il était lui-même un loup garou et qu'il avait connaissance du surnaturel depuis qu'il est né, ce qui représentait un temps plus long que ce qu'il n'était prêt à admettre et comme ça lycanthropie lui permettait d'avoir l'air plus jeune que son âge, mentir sur son âge n'était absolument pas un problème.

Malia avait de toute évidence sécher quelques cours pour venir le voir et ce n'était certainement pas lui qui allait lui reprocher de ne pas être bien sagement au lycée en train de suivre ses cours. C'était peut-être son rôle en tant que père, c'était peut-être ce qu'on aurait pu attendre de lui dans une telle situation. Il s'en fichait bien cependant, lui il avait terminé le lycée, il avait eu un diplôme et ça ne lui avait pas franchement servi à grand chose. Il n'avait jamais eu besoin de travailler, avant qu'on ne lui vole son argent, il avait eu suffisamment de quoi vivre sans avoir à travailler. Alors le lycée, les études, parfois ça ne servait pas à grand chose. Même maintenant, il n'avait pas du tout l'intention de se trouver un travail, il avait récupéré une partie de son argent – pas assez grande à son goût – et il vivait chez Madge, alors concrètement il n'avait rien à payer. De toute évidence, même s'il partait vivre dans une maison au fond des bois avec Malia en vivant de chasse et de pêche, il n'aurait pas beaucoup de dépense à faire, alors à quoi bon travailler sérieusement ? Si quelqu'un devait faire la morale à Malia sur le sens de la vie, le besoin de travailler, d'être utile à la société et toutes ces conneries, ce ne serait certainement pas lui. Les leçons de morale, de façon générale, il s'en passait largement. Elle avait suffisamment de monde autour d'elle pour ça, ce n'était certainement pas pour ça qu'elle avait choisi de venir vers lui. « Dans les maisons au fond des bois le wifi passe assez mal et ça doit être assez difficile de faire installer le câble. Est-ce que les adolescents peuvent encore vivre sans ça? » Il y avait de quoi en douter, les jeunes étaient toujours branchés sur internet et perdait leur temps devant la télévision. Bien qu'il ne soit pas complètement archaïque – et qu'il ait tendance à beaucoup regarder la télévision depuis qu'il vivait chez Madge – il pouvait se passer de tout ça. Il avait passé plusieurs mois à Eichen House et des années dans le coma alors il avait appris à se passer de ce genre de choses. Dans le fond, il préférait un bon livre aux émissions abrutissantes de la télévision. « Tout le monde est capable de tuer. Certaines personnes trouvent simplement que ce n'est pas juste. » Il haussa les épaules. La justice était après tout une notion bien vague. Lui, il avait commencé à tuer dans un idéal de justice ou de vengeance, parfois la frontière entre les deux notions était particulièrement fine. Le fait est que personne n'avait apporté justice à sa famille, ou a lui qui avait passé six longues années dans le coma. Avoir tué les responsables de l'incendie est-ce que c'était vraiment un tort ? Pour Laura ou sa volonté de tuer Scott, il pouvait admettre que ce n'était pas complètement juste, mais ça n'avait pas d'importance. « Peut-être que ton père a juste besoin de temps. » C'était typiquement humain, ce besoin de temps, ils avaient toujours besoin de temps pour réfléchir, pour accepter les choses, on leur servait à peu près toujours la même excuse comme si ça pouvait permettre de tout accepter et de tout pardonner. « Comme s'il n'en avait pas déjà assez perdu. » Il laissa échapper un léger soupire qui ne faisait que montrer qu'il n'essayait absolument pas de trouver des excuses à Tate. Ce type était un imbécile. Il avait perdu sa femme et ses filles et après huit ans de deuil, l'une de ses filles avait été retrouvée en vie. Il aurait dû en profiter au lieu de perdre encore du temps. Enfin, ses erreurs ne concernaient que lui et Peter se fichait bien de ce pauvre type. « Vivre dans une maison au fond des bois en se nourrissant de cerf. Ça pourrait être un bon plan. » Pourrait, était le mot parfait à utiliser dans cette situation. En effet aller vivre au fond des bois avec Malia aurait pu être une bonne chose, cependant pour l'instant il ne pouvait pas partir d'ici. Il y avait encore des choses qu'il attendait de la part de Madge alors il ne pouvait pas simplement partir. « J'ai encore des choses à régler ici. » Des choses qu'il ne pouvait pas laisser de côté pour aller jouer les pères au fond des bois, il avait sa propre notion des priorités c'était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedark-moon.forumactif.org
avatar
membre ~ the young wolf
≈ INSCRIT(E) LE : 05/10/2014
≈ MESSAGES : 27
≈ TES POINTS : 110
≈ AVATAR : shelley hennig.
≈ CRÉDITS : © freckles sloth (clo de mon coeur)
MessageSujet: Re: father and daughter (r/peter)   Dim 2 Nov - 2:31

Monsieur Tate était sans doute un type bien. Un père exceptionnel. Mais Malia ne voyait rien de son père en lui depuis son retour. Bien qu'il fut soulagé d'avoir retrouvé une de ces deux filles, il avait perdu sa femme. Et qui sait? Peut-être que le couple n'avait adopté que Malia. Sa soeur était-elle adopté ou biologique? Était-elle la seule a ne pas avoir leur sang qui coulent dans ces veines? Voila une des raisons probable de son éloignement soudain de sa fille. De ces maintes pièges pour attraper les coyote - dont Malia quand elle en était encore un - ainsi que ces bouteilles d'alcool un peu partout. Mais elle se disait que tout irait bien. Que ce n'était pas grave dormir dans la chambre d'une gosse de sept, huit ans. En réalité, elle en avait tellement marre, qu'elle rejoignait Stiles dans son lit, le gardait prêt d'elle. Depuis sa disparition, elle tenait à le savoir en vie, en sécurité. Mais à travers ces jours d'écoles, ces rencontres avec Stiles, avec Scott qui se la jouait un peu trop alpha par moment - elle qui avait connu la liberté pendant des années ne voulait pas nécessairement passé de oméga à bêta, refusant de suivre un mouvement - quelque chose manquait. Stiles était prêt de son père, Scott de sa mère, Lydia de sa mère, Kira de son père. Mais elle, n'avait personne, si ce n'est Peter. Et pouvait-elle faire confiance à ces amis qui avaient garder deux secrets pour sa dite sécurité? Cette fichu liste et sa véritable identité. Ils disaient tous que Peter était un psychopathe. Ils ne le connaissaient tout simplement pas assez bien. Avaient-ils au moins pris le temps de le connaître? Avaient-ils voulu? Bien entendu, chacun avait ces raisons. Mais Malia, n'avait rien contre lui, si ce n'est qu'elle aurait bien pu se faire tuer en essayant de tuer Kate. Mais ce n'était qu'un détail. Elle était là avec Peter parce qu'elle le voulait. Parce qu'elle voulait lui accorder une autre chance. Celle qu'il n'avait pas pu avoir avec les autres de la bande. Et en même temps, ils voulaient tous les deux comprendre ce qui était arrivé. Comment Peter avait pu avoir un enfant sans même le savoir? Tant de choses restaient non-résolus. Malgré tout, vivre dans les bois avec lui semblait un bon départ. « Je m'en suis passé pendant neuf ans. J'ai plutôt l'impression que ça te pose problème à toi. » Elle fait un sourire, fière de sa blague. Peter avait après tout un ordinateur, chose que Derek n'avait pas. Malia refusait d'utilisé un portable, alors encore bien moins un ordinateur. Même si Stiles avait insisté, elle avait répondu que ces sens accru étaient son propre portable. Elle avait besoin de moment pour elle seule. Et elle détestait se sentir au piège ou traqué. Surtout en ce moment, avec Peter. « Je dis que ça dépend de la personne. C'est aussi un mode de survit. Je tuerais le premier venu pour ne pas mourir de faim. » D'un immense sérieux, tout autre personne qu'elle aurait trouvé cette phrase déplacé et étrange. Dans ces moments Stiles lui aurait expliqué qu'elle ne peut pas faire ça. Que c'est contre les lois non-écrites et écrites. Mais Malia étaient avant tout werecoyote, l'animal et elle ne faisait qu'un. Elle devait contrôler les deux côtés. Pas toujours facile, d'ailleurs. Comme avec sa mère et sa soeur. Son père ne connaissait pas la vérité. Il ne voudrait pas la croire et dirait probablement qu'elle est folle. C'est ce qu'elle aimait de Peter. Il n'était ni Stiles, ni Scott, ni Tate. « Il ne m'a pas choisis après tout. Et il a les oreilles bouchés. Mais ça va, je m'en sors. » Peter pouvait l'aider a accepter le fait qu'elle avait - sans faire exprès - tuer sa mère et sa soeur. Il pouvait tellement faire pour elle, tellement lui apprendre. Elle mourrait d'envie de vivre à ces côtés et chaque jour en apprendre davantage sur sa condition, sur sa vie. Vivre avec son côté coyote, et non pas sans. Comme Scott. Elle voulait en profiter. Malia fût d'ailleurs exalté lorsque Peter lui dit que ce serait un bon plan, ce qu'elle avait pensé, ce qu'elle aimerait réellement. Puis vint cette phrase, pleine de promesses non dites, de peut-être, mais de sûrement. Celle qui mit des étoiles dans ces yeux. « Tu... Tu le considères vraiment? Après que tu es fais ce que tu as à faire? » Et toutes sortes de questions se précipitèrent dans sa tête. Qu'avait-il a faire? Retrouvé sa mère? « Qu'est-ce-que tu as à régler? Tu as peut-être besoin d'aide...? » Elle se verrait heureuse de pouvoir l'aider. Et elle préférait de loin lui proposé son aide que de se faire manipuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: father and daughter (r/peter)   

Revenir en haut Aller en bas
 

father and daughter (r/peter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» Peter Benoit - Jozef Cantré
» [Utton, Peter] La main de la sorcière
» James M. Barrie (1860 - 1937), le père de Peter Pan
» [Barrie, James M.] Peter Pan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DARK MOON :: BEACON HILLS :: East Beacon Hills :: Woodstone lane-
Sauter vers: